13 avril 2008

Prochaines parutions

Quelques nouvelles littéraires, à présent : l'éditeur VENTS D'OUEST publiera cet automne mon roman COMME UN GOÛT D'AURORE SUR UNE IDÉE FIXE/ISARIELLE. C'est l'un des projets qui me tient le plus à coeur, un roman de littérature générale qui raconte la passion folle d'un producteur de disques indépendant pour la chanteuse d'un groupe émergeant. Ce gros livre a donc pour thème l'amour fou et incandescent, cher aux surréalistes. Sans pouvoir en dire plus pour l'instant, je suis toujours en pourparlers au sujet de mon roman LA NUIT SOUPIRE QUAND ELLE S'ARRÊTE.

Le printemps arrive enfin, ce qui est excellent pour le moral, encore plus puisqu'il traîne des myriades de muses dans son sillage.

4 commentaires:

Simon Laperrière a dit...

à quand LES CATASTROPHES ONT LIEU EN JUIN seulement ?

Au fait, le commentaire que j'ai émis sur ton dernier roman m'a fortement fait réfléchir ! Il faut dire que j'ai lu récemment l'un des essais de critique policière de Pierre Bayard où l'auteur examine des oeuvres policières célèbres et démontre comment les personnages et leur créateur ont commis des erreurs.

L'idée folle d'étudier JE HURLE À LA LUNE COMME UN CHIEN SAUVAGE sous cet angle a germé dans ma tête. Preuve qu'il s'agit un ouvrage très riche puisqu'il pousse le lecteur à le revisiter en y impliquant une partie créatrice.

Je vais peut-être y mettre main à la pâte dès que j'aurai un peu plus de temps.

Frédérick a dit...

LES CATASTROPHES ONT LIEU EN JUIN... C'est à toi de me le dire !

L'idée d'un article sur JE HURLE À LA LUNE est amusante. Merci, en tout cas, du commentaire positif.

S@hée a dit...

Je te souhaite au beau printemps !

Et j'ai bien hâte à l'automne pour ton nouveau livre!

Seras-tu à Québec?

Frédérick a dit...

Merci du message.

Québec : Il est possible que j'y sois, mais pas en tant qu'auteur, juste en tant que "touriste" !