22 mai 2007

ROMANS DE GARE !


Quelques journaux ont parlé récemment de la nouvelle collection québécoise "COUPS DE TÊTE", dirigée Michel Vézina, et publiée aux 400 coups. Les trois premiers titres : Élise, de Michel Vézina lui-même, L'Odyssée de l'extase, de Sylvain Houde, et La Gifle, de Roxanne Bouchard.

Dans une entrevue accordée à La Presse, Vézina dit :

«Moi, j'ai été élevé aux Bob Morane, aux petits livres d'action, aux pulp fiction américaines, tous ces trucs un peu trash, dit-il. J'en lis encore, et j'ai un plaisir fou. Ce qui ne m'empêche pas de lire aussi Ulysse de Joyce.»

Le côté rock and roll de la chose n'est pas pour me déplaire... De là à entamer un projet, il n'y a qu'un pas. Voilà un bout de temps que j'écris de gros romans de 450 000 signes et plus... Rédiger un petit roman dense, sec et teigneux ne manquerait pas d'attrait. J'ai même des titres en tête, des phrases d'introduction et de conclusion. Ne reste plus qu'à écrire le reste. Comptez sur moi. Vous savez que je suis fiable, n'est-ce pas...?



Que le pulp soit convulsif, comme la beauté devrait l'être !

5 commentaires:

Buko-san a dit...

Oh yeah !!! Du pulp Durand !!! S'rait cool. Ça ferait autant de bien que mon petit court que je prépare....... oh oui. Vous savez que je suis fiable, hein ?! hehe....

Ce sont les moyens qui ne le sont pas. :p

Clifford Brown a dit...

J'ai eu moi aussi un regain d'optimisme en lisant la nouvelle. Sait-on jamais...

Je dois avouer que je n'ai jamais été aussi occupé de ma vie ! C'est très stimulant mais en même temps ça fait peur, parce que je sais que je suis au point de non-retour et que je peux dire adieu à mes temps libres pour toujours !

Frédérick a dit...

En plus, cher Clifford, cette longueur te conviendrait parfaitement à mon avis, évitant que tu te lasses du projet en cours. 100 pages en petit format, ça se fait très aisément...

Moi, j'ai maintenant le problème inverse : tous mes derniers livres font plus de 400 000 signes, je n'arrive plus à faire "bref". Ce sera, je crois, une question de plan, d'avoir une histoire pas trop longue à raconter. J'ai déjà ma petite idée, d'ailleurs...

En ce qui concerne ton 2e paragraphe... Il y a de ces tournants, dans une vie. On choisit de les prendre ou non. Chose certaine, y a toujours du bon et du mauvais qui viennent avec. À toi d'employer une balance fiable... mais c'est vrai que ça peut avoir un côté inquiétant.

durlephil, non? a dit...

revisiter les romans de gare, les "repulper"... très belle idée

Frédérick a dit...

Hello Phil ! J'irai visiter ton blog dès que je trouve deux minutes !