02 octobre 2015

Nouvelles diverses

Quelques nouvelles en ce début d'automne afin de dépoussiérer quelque peu ce blogue hagard.
La réédition du roman Au rendez-vous des courtisans glacés verra le jour très bientôt, puisque le lancement aura lieu le samedi 10 octobre 2015 à partir de 17h, au 3e étage de L'Amère à boire (2049 rue St-Denis, Montréal). Il n'y aura pas de frais d'entrée.

Plusieurs autres parutions seront lancées ce soir-là, c'est-à-dire le dernier numéro des revues Brins d'éternité et Clair Obscur, de même que le roman Alégracia de Dominic Bellavance et le recueil de nouvelles L'arracheur de rêves de Pierre-Luc Lafrance.
 Au sujet de cette réédition des Courtisans glacés, il ne s'agit pas d'une simple reproduction du livre jadis publié par La veuve noire éditrice (voilà déjà plus de dix ans). Pour les besoins de cette réédition, j'ai repris le texte en le travaillant à partir de trois versions différentes. Non seulement le roman a-t-il bénéficié d'un polissage stylistique et scénaristique, mais il sera en outre présenté dans une version complète. Entre autres coupures, un chapitre entier avait été supprimé de l'édition parue en 2004. J'en explique les détails dans l'introduction que les lecteurs pourront découvrir... pour autant qu'ils le souhaitent, bien entendu.

Signalons par ailleurs la parution récente du dernier numéro du fanzine Vidéotopsie, assurément l'un des plus beaux fanzines voués au cinéma "bis" et l'un des plus diversifiés et intéressants. Dans ce dernier numéro, on découvrira avec plaisir un dossier sur le réalisateur américain Greydon Clark (Terreur extra-terrestre et bien d'autres), une étude de la musique du méconnu Nico Fidenco, une longue entrevue avec Véronique Djaouti, qui fut le "bras droit" du réalisateur/écrivain Jean Rollin pendant de nombreuses années et beaucoup de chroniques. Une iconographie fort agréable rehausse la qualité de l'ensemble, qui mérite d'être découvert et soutenu. J'y signe un article consacré aux époux Findlay, duo de réalisateurs qui s'abreuvaient avidement à la source du bizarre, un hommage à la comédienne Soledad Miranda et un article sur un giallo (thriller criminel italien) dont le doublage français fut confié à celui que l'on surnomma bientôt parmi les cinéphiles "le doubleur fou" (pour en savoir davantage, il faut lire l'article !). On peut commander le fanzine chez l'éditeur, le très sympathique (et tellement humble !) David Didelot : Vidéotopsie 16.
 Enfin, Fangoria Musick, le label musical associé à la célèbre revue américaine Fangoria (spécialisée dans le cinéma fantastique et d'horreur) vient de faire paraître une compilation CD qui propose un échantillon représentatif de ses artistes : 
Mon groupe Carfax Asylum y présente deux morceaux tirés de l'album Red Games of the Headless Dolls paru en 2014. Si la compil' vous intéresse, on en saura davantage ici.

Les responsables du label ont aussi conçu un clip disponible sur YouTube (petit extrait de notre musique entre 3'00 et 3'30) :
En ce qui concerne les projets et parutions à venir, c'est toujours un dossier complexe. Au cours des dernières années, j’ai souvent entendu des éditeurs invoquer la prudence – mère de toutes les tiédeurs – et la justifier par un contexte socioéconomique difficile. Garantit-elle le succès ? Même si l’édition est une entreprise, la prise de risques n’en demeure pas moins souhaitable. La plupart des œuvres importantes furent subversives en leur temps; elles ont choqué, dérangé, fait réfléchir, proposé quelque chose de novateur. C’est ce que l’histoire nous enseigne, mais, lorsque vient le moment d’appliquer ces notions à notre situation, certains sont victimes d’amnésie partielle ! Trop d’éditeurs se contentent d’aligner des livres « tranquilles » qui, pour être parfois bien écrits, n’en sont pas moins oubliables, sans grande portée. Le poète Octave Crémazie le constatait jadis dans une lettre qui devint célèbre : « Ne vaut-il pas mieux faire sucer [aux] lecteurs la moelle des lions que celle des lièvres? ». La question – rhétorique – est encore d’actualité... Dire que j'en expérimente les retombées relève de l'évidence.

Pour le reste, je continuerai bien sûr à alimenter ce blogue en actualité... si actualité il y a !


Merci d'avoir pris le temps de passer par ici !

9 commentaires:

M a dit...

j'ai bien hâte de relire ce livre dans une toute nouvelle version! Bravo!

Frédérick a dit...

Merci !

MEDUSA FANZINE a dit...

Toujours agréables d'avoir de tes nouvelles !

David Didelot a dit...

Merci pour ton commentaire à propos de "Vidéotopsie" Frédérick, et merci encore de tes précieuses contributions !

A très vite !

Frédérick a dit...

Merci à vous deux pour vos bons mots. C'est un honneur de contribuer à vos publications respectives. Tous les fans de cinéma bis vous sont redevables de les faire exister et de tout le soin que vous leur consacrez.

Ed. a dit...

J'ai hâte de lire ton nouveau livre, Durand.

Et en ce qui concerne les frileux du milieu, j'en fais aussi les frais. Aux dernières nouvelles, VLB m'a balayé sous le tapis...

Frédérick a dit...

Merci pour le soutien et pour ton passage ici, Ed. Tu aimeras sans doute les références cinéphiles du livre.

Dommage pour VLB. En même temps, ça ne m'étonne pas (je regrette d'avoir à le dire), compte tenu de l'état actuel de l'édition au Québec. Pour mon avant-dernier ("Quand s'éteindra la dernière chandelle"), j'ai eu la chance de collaborer avec un éditeur français dont j'apprécie beaucoup le travail et qui a cru en mon projet.

Bon courage pour la suite des choses. La vie nous réserve parfois de bonnes surprises, heureusement. Je t'en souhaite autant - et plus.

April Bedan a dit...

Thank you for the Fangoria Musick mention!! I appreciate you!
Hope all is well! :)

Frédérick a dit...

Thanks for your comment. I'm proud to work with Fangoria Musick !

It's great to read the good news regarding Fangoria and GZ's plans for 2016 on Fangoria's website.