17 octobre 2008

La collection Angoisse des Éditions Fleuve Noir

Depuis longtemps, je recherche avec curiosité les volumes de la collection "Angoisse" du Fleuve Noir, collection qui, des années 50 à 70, fut le lieu de prédilection de fantastiqueurs talentueux qui pratiquaient une littérature surprenante, volontiers surréaliste et fort inventive. André Ruellan, Adrien Sobra (Marc Agapit), Jean-Pierre Andrevon, Pierre Pelot et bien d'autres y publièrent d'étonnantes oeuvres qui côtoyaient d'autres livres plus "approximatifs" mais néanmoins réjouissants, tel cet Ostal du Mystère (que j'accompagne ici d'une preuve : nous sommes deux, chez moi, à être fans de cette collection, comme le démontre avec éloquence cette image du chat jaune pris en flagrant délit d'amour du Fleuve Noir).Si d'aventure vous trouvez l'un des volumes de la collection, dans quelque marché aux puces ou quelque bouquinerie, n'hésitez pas à l'emporter avec vous. Peut-être y trouverez vous les qualités métaphysiques qui valurent à André Ruellan ces mots de Cocteau : "C'est une fête noire que de vous lire".

36 commentaires:

losfeld a dit...

De plus en plus dures à trouver ces petites perles :)

Frédérick a dit...

En effet ! Je cherche certains d'entre eux depuis plusieurs années (notamment OPÉRA DE LA MORT et L'ÉTRANGE M. BOORMAN, qui avait fait l'objet d'une critique admirative de l'écrivain François Rivière, voilà quelques années, dans une revue spécialisée).

Je continue à aller voir ton blogue, en passant, toujours aussi sympa.

M a dit...

J'en ai quelques uns entre les mains:

Les Abominables de Dominique Arly
Le Justicier de Agnes Laurent
Un froid Mortel de Alphonse Brutsche (Andrevon)

J'en ai d'autres aussi, perdu dans mes bilbiothèques...

Ils sont à toi à prix d'ami...

M

Frédérick a dit...

Fais-moi une liste et je te reviens là-dessus !

M a dit...

Félicitations pour ton statut de finaliste pour les prix Arts Excellence!

Anonyme a dit...

Le magnifique chat jaune s'harmonise bien avec le livre!

J'en profiterais aussi pour te dire que tu es un excellent orateur!

Frédérick a dit...

Merci pour ces commentaires !

Anonyme a dit...

Mais ça fait plaisir!

claude b. a dit...

Une collection mythique s'il en est. Je ne l'ai pas vraiment connue bien sûr, mais certains titres ont été réédités chez Marabout dans les années 1960 et 1970.

Pour une raison que je ne saurais expliquer, j'en ai quatre ici, et des pas jeunes: numéros 82, 87, 91 et 125. Plus étrange encore, ils sont tous du même auteur, Marc Agapit.

Comme quoi il n'y a pas que dans les bouquineries qu'on trouve des choses étranges.

Frédérick a dit...

Oui, je me souviens en effet que Marabout a entre autres réédité certains "B.R. Bruss", un auteur très doué dans la création d'ambiances malaisées, parfois à la limite de l'abstraction. On avait qualifié son style de "feutré".

Pour Agapit, je le considère comme un maître du genre. Il avait un style inimitable, un monde très personnel que je n'ai jamais retrouvé chez d'autres auteurs.

Il me manque un seul de ses romans (OPÉRA DE LA MORT, Angoisse no 69).

Les titres que tu as (82, 87 et 91 en particulier) sont de plus en plus cotés ! À conserver, donc !

claude b. a dit...

Le seul livre d'Agapit que je me rappelle avoir lu, je ne l'ai même pas ici: Le Pays des mutants. J'en garde en effet le souvenir d'une histoire fort étrange.

Reconnaissons-lui aussi un talent pour trouver des titres intéressants: Le voyage en rond, Monsieur Personne, École des monstres, Le doigt de l'ombre, Une sorcière m'a dit, La dame à l'os (tiens, ça me rappelle quelqu'un).

Frédérick a dit...

Je n'ai pas encore lu ce livre, dont le 4e de couverture est tout un programme. De mémoire, il commençait ainsi : "Ce livre raconte les voyages d'un jeune drogué au pays des mutants".

Les titres d'Agapit sont souvent extraordinaires... et j'adore les titres extraordinaires !

Cela dit, en passant, les "sous-titres" de tes recueils de nouvelles étaient très bien pensés, dans l'esprit de ceux de la grande époque Marabout, of course...

claude b. a dit...

J'ai même trouvé un troisième titre qui ne déparerait pas les autres, sauf que je n'ai pas encore composé le sommaire qui ira avec.

Frédérick a dit...

Eh bien...

On attendra cela avec curiosité !

Grisé a dit...

C'est avec beaucoup de plaisir que je découvre ce site... La collection Angoisse du Fleuve Noire, c'est évidemment l'oeuvre démente d'Agapit, en particulier l'extraordinaire roman La Bête immonde, un sommet vraiment... Mais ce sont aussi des gens comme G.J. Arnaud, auteur du dérangeant Dossier Atrée, chaleureusement recommandé aux amateurs du genre. Et il faut aussi citer le regretté André Caroff, disparu récemment, créateur du personnage récurrent de la terrible et maléfique Mme Atomos... C'est avec une certaine délectation que je constate que je ne suis pas le seul à apprécier ce genre de prose.

Frédérick a dit...

Merci de votre commentaire bien apprécié !

J'aime beaucoup le travail de G.-J. Arnaud. LE DOSSIER ATRÉE est une réussite, en effet, de même que les trois autres "Angoisse" qu'Arnaud écrivit (ces livres furent réédités par le Fleuve Noir à quelques reprises). ILS SONT REVENUS est particulièrement intéressant...

Quant à André Caroff, l'éditeur RIVIÈRE BLANCHE a republié l'intégralité de la saga de Madame Atomos ! Tout cela prouve donc que... nous ne sommes pas seuls, fort heureusement !

René a dit...

Bonjour,
j' ai la collection presque complete des anciens numeros , achetes les uns apres les autres de 1958 a 1970 neufs ou d' occasions...
du N0 1 "Cimetierre de l' effroi" au "numero 150" environ.. en passant par "Nous avons tous peur" les "Frankenstein" et autres "pour que vive le diable"
Si cela vous interesse , merci de me contacter et de me faire vos eventuelles propositions...
yr.brassac@aliceadsl.fr

Benjamin a dit...

Bonjour,

Je pars également à la recherche de quelques uns de ces livres que je dévorais étant ado. Je me souviens d'un en particulier où les personnages évoluaient dans une sorte de sous-marin sur une planète entièrement constituée d'eau, et évitaient religieusement tout contact avec l'eau pensant que cela les transformerait en monstres ; un autre consistait en une sorte de chasse au trésor mortelle à laquelle participaient une poignée d'humains, ceux-ci pouvaient choisir de s'allier ou de s'entretuer..

Si quelqu'un les a ou sait où les trouver, je suis preneur :-) rien qu'avoir leurs références, ce serait déjà bien.

Pour me contacter : piccolo3000 at hotmail dot com
Merci d'avance.

Frédérick a dit...

Bonjour, Benjamin,

Merci de ton passage par ce blogue.

Le livre que tu mentionnes fut en fait publié dans la collection ANTICIPATION, il s'agit de ABÎMES, écrit par Serge Brussolo, qui fut réécrit pour un jeune lectorat quelques années plus tard sous le titre "L'oeil de la pieuvre". Voir quelques précisions ici : http://sergebrussolo.1fr1.net/biblio-adultes-f12/abimes-t116.htm

Au plaisir,

Frédérick

Lucille a dit...

Alors là vous me ramenez de nombreuses années en arrière, quand au début de l'adolescence j'ai commencé à dévorer les livres, particulièrement le fantastique. Jean Ray, Claude Seignolles, Charles R. Mathurin, Bram Stoker, etc. Je n'en suis jamais tout à fait revenue, j'en lis encore et avec toujours autant de plaisir. Ma mère m'achetait un roman de la collection Angoisse à chaque semaine (j'aimerais les avoir encore en ma possession!!!). J'en ai tout de même racheté quelques-uns, surtout depuis l'ouverture d'une petite librairie "usagés" dans mon quartier. Ah! j'allais oublier, Gaston Leroux, un de mes favoris, un pur délice! Bravo pour votre blog, j'en fais un "favori".

Frédérick a dit...

Bien sûr, les auteurs que vous mentionnez (Seignolle, Ray et les autres) étaient également une influence majeure. Comme beaucoup de lecteurs, j'avais découvert leurs écrits grâce à la défunte collection Marabout fantastique, dont les pages couvertures étaient souvent spectaculaires... L'écriture, également, se démarquait par sa qualité...

Je continue à traquer les "Angoisse". Quant à Gaston Leroux, je découvrirai cet été l'un de ses classiques, LA REINE DU SABBAT. Selon l'écrivain-cinéaste Jean Rollin, il ne serait pas impossible de devenir fou en lisant ce livre très étrange. Affaire à suivre !

LeeRony a dit...

Pendant des années j'ai collectionné aussi bien les Angoisse que la collection Fantastique de Marabout. Que de souvenirs... Dire que j'ai tout vendu !
Parfois je le regrette.

Frédérick a dit...

Oui ! C'est tellement typique... Je me souviens aussi de m'être départi de livres ou de disques que j'aimerais bien avoir encore, aujourd'hui. Je continue à traquer les "Marabout" dont j'apprécie les pages couvertures fameuses, mais aussi la ligne éditoriale... Merci de votre passage ici.

Gusseuh a dit...

FAN D'ANGOISSE JE SUIS CONTENT DE VOIR QUE CETTE COLLECTION ATTIRE TOUJOURS. JUSTE VOUS DIRE QUE J'etais un ami de jimmy GUIEU , de georges MURCIE ET AUTRES. VOUS DIRE AUSSI QUE B.R.BRUSS etait en vrai roger BLONDEL signé Dédé

Frédérick a dit...

Bonjour !

Oui, cette collection attire toujours les lecteurs, en effet. En suivant les enchères sur EBay, par exemple, on peut être surpris de voir certains titres se vendre à des prix assez élevés. J'ai d'ailleurs enfin pu trouver OPÉRA DE LA MORT, mais toujours pas L'ÉTRANGE M. BORMAN !

Heureux de savoir que vous avez eu la chance de côtoyer quelques-uns des auteurs de cette collection. Je me suis procuré récemment un titre de Guieu, "Les Monstres du néant" (rien de moins !), mais on mentionne que cette réédition a été remaniée. Je me demande ce que l'auteur a bien pu changer par rapport à sa première édition (parue dans Anticipation).

Cordialement, et merci pour votre visite.

Frédérick

Gizmo a dit...

Un petit hommage en passant à Michel Gourdon. La collection doit beaucoup à ses illustrations, premières et secondes couvertures.

Frédérick a dit...

Oui, j'adore cet illustrateur, aussi prolifique que talentueux. Je me souviens que l'écrivain Michel Pagel m'avait jadis montré un livre d'art qu'il possédait, ouvrage qui réunissait bon nombre d'illustrations de Gourdon.

LauraBlog a dit...

Bonjour voici le scans des 150 premiers numéros de ma collection Angoisse pour les amateurs de couverture
Cliquez pour agrandir
Amitié
Laura
http://collectionangoisse.blogspot.com/

Frédérick a dit...

Fort joli site qui donne une vue d'ensemble éloquente du talent d'illustrateur du regretté Michel Gourdon.

Merci pour votre visite !

Frédérick

Gizmo a dit...

Si les couvertures sont toujours attrayantes, les romans sont parfois décevants. Il faut dire que la collection comptait peu d'auteurs, malgré le renfort d'auteurs venus des autres collections du Fleuve Noir (sous le même pseudo ou sous un autre), et qu'il fallait maintenir le rythme de parution. A propos, j'ai lu quelque part que Jean Murelli n'était autre que Frédéric Dard, l'auteur bien connu des San-Antonio. Il y a effectivement des similitudes de style, jusque dans les titres (du genre "Ta baraque à malheurs"), avec les ouvrages qu'il publiait sous son véritable nom dans le collection "Spécial-Police". Avec le temps, la collection est devenue mythique, laissant libre cours à l'imagination fertile de certains lecteurs...

Frédérick a dit...

Merci pour votre commentaire !

C'est vrai que la production "Angoisse" était inégale, encore plus dans la seconde phase, au moment où la collection changea de présentation matérielle.

Puisque les tirages de "Angoisse" étaient moins élevés que ceux de certaines autres collections du Fleuve, des auteurs préféraient miser sur la plus large diffusion possible. C'est ce qu'expliquait entre autres André Ruellan/Kurt Steiner (entretien dans "Midi-Minuit fantastique"), qui passa de "Angoisse" à "Anticipation".

J'ai aussi lu que Murelli = Dard sans savoir si c'est exact ou non. Quoi qu'il en soit, l'info est intrigante...

Cordialement,

Frédérick

Gizmo a dit...

En fait, Jean Murelli serait le pseudo de André Peheu, mais il s'agit peut-être d'un pseudo "à tiroirs". D'autant que pour Frédéric Dard on a aussi évoqué une autre signature de la collection : Marcel G. Prêtre. Mais cette fois, aucune similitude de style. Le père de San-Antonio aurait aussi participé à l'écriture des ouvrages signés Agnès Laurent, laquelle serait une comédienne de second plan des années 60 qui se serait mise à l'écriture après un accident de voiture... Arrêtons là l'énumération. Il faut prendre tous ces "bruits" avec beaucoup de circonspection, bien sûr. Par contre, Kurt Steiner n'a jamais fait de mystère autour de son pseudo. Il s'agit en effet du scénariste bien connu André Ruellan. C'est d'ailleurs un solide pilier de la collection avec Marc Agapit.
Cordialement.

Frédérick a dit...

Merci des précisions.

J'ai lu un grand nombre des polars écrits par Frédéric Dard sous son vrai nom, et j'ai trouvé plusieurs d'entre eux très réussis. Les informations que vous dévoilez sont donc intéressantes à connaître.

Steiner et Agapit, ce sont bien sûr deux auteurs tout à fait recommandables. Si j'apprécie beaucoup le premier, j'ai une prédilection marquée pour le second, dont je suis un inconditionnel...

Gizmo a dit...

Je pense que pour tous les fans de la collection "Angoisse" Marc Agapit en est l'auteur le plus emblématique, ses ouvrages, avec notamment ses récits montés en boucle, sont absolument uniques, pour moi ils constituent l'essence même du fantastique : un basculement progressif du quotidien dans l'irrationnel, un procédé que l'on retrouve chez bon nombre d'auteurs, mais Agapit en est le maître incontesté. Ses romans répondaient parfaitement à la définition de la collection : un sentiment d'angoisse latente qui s'achevait dans la peur (rien de "gore" !). Il avait aussi un style très personnel, une écriture très fluide. Et puis j'ai une raison supplémentaire d'aimer cet auteur : j'ai découvert la collection, encore ado, avec "La Ville hallucinante" loué sur un marché (à cette époque, on louait les livres). Quelques années plus tard, je passais des heures dans les librairies spécialisées dans le fantastique et la SF de la place Saint-Michel à Paris et à fouiller les bacs des bouquinistes des quais de Seine, du Châtelet jusqu'à la gare d'Austerlitz. Au final, une collection assez complète où il manquait une petite dizaine de numéros seulement, dont le premier que l'on peut trouver aujourd'hui de temps à autre sur des enseignes du web comme Priceminister, mais au prix fort. Il faut dire que déjà, dans le courant des années 70, les premiers numéros se vendaient assez chers pour l'époque, et puis on trouvait encore des exemplaires en bon état, voire quasiment neufs.
Cordialement.

Anonyme a dit...

je cherche la sinistre Mme ATOMOS D'ANDRE CAROFF a acheter ou a échanger contre danse macabre pour MEPHISTA de MAURICE LIMAT ou l'empreinte de Mme ATOMOS d'ANDRE CAROFF

Frédérick a dit...

Bonjour ! Si quelqu'un me fait signe à ce sujet, je vous le dirai.

J'ai lu récemment ce premier tome de Mme Atomos, et ça se lit encore très bien de nos jours.