26 août 2007

Recette du gothique littéraire

Recette du roman noir parue dans la revue Le Spectateur du Nord, probablement au XVIIIe siècle :

« Un vieux château dont la moitié est en ruine ;
Un long corridor avec beaucoup de portes dont plusieurs doivent être cachées ;
Trois cadavres encore tout sanglants ;
Une vieille femme pendue avec quelques coups de poignard dans la gorge ;
Des voleurs et bandits à discrétion ;
Une dose suffisante de chuchotements, de gémissements étouffés et d’horribles fracas ;
Tous ces ingrédients bien mêlés et partagés en trois portions ou volumes donnent une excellente mixtion que tous ceux qui n’ont pas le sang noir pourront prendre dans leur main immédiatement avant de se coucher. On en sentira le meilleur effet. Probatum est. »

4 commentaires:

Anonyme a dit...

Cette recette ressemble à SUSPIRIA !

Frédérick a dit...

Il y a en effet des liens à faire avec ce classique italien de Dario Argento (1977 - précision pour mes lecteurs qui ne connaîtraient pas ce film fantastique de qualité).

- Un long corridor avec beaucoup de portes dont plusieurs doivent être cachées ;
- Trois cadavres encore tout sanglants ;
- Une [jeune] femme pendue avec quelques coups de poignard dans la gorge ;
-Une dose suffisante de chuchotements, de gémissements étouffés et d’horribles fracas ;

Ça fait quand même beaucoup ! Cela dit, quand on sait que la scénariste DARIA NICOLODI s'est inspirée des histoires racontées par sa grand-mère (qui a vécu plus près des origines du roman gothique que nous), certaines choses s'expliquent...

Michel, Frédérick et Pierre a dit...

Salut Fred,

Je prends note de la recette... pour mon projet de roman noir... Qui sait? Peut-être cela me servira-t-il quelque part entre les chapitres 7 et 10... J'aurai juste besoin d'urbaniser un ti-peu la chose... ;)

A+

Pierre

Frédérick a dit...

Hello !

En fait, il y a longtemps eu confusion entre roman noir et gothique, surtout au XIXe siècle. On appelait "roman noir" les oeuvres d'Ann Radcliffe, de Walpole et de Lewis, trois romans fondateurs du genre "roman gothique". Par la suite, le "noir" désigne le roman policier "trash" du XXe siècle.

Cette "recette" concerne plus le genre gothique... mais elle peut être intéressante à réactualiser, voire à métisser avec le polar noir.